Menu

Ossuaire Moderne

bouzilledeluxe

Bouzille Deluxe du 1 avril au 31mai / Vernissage le 5 avril

(une exposition collective proposée & coordonnée par Imagora dans le cadre du 6eme festival Indélébile)

Ce début de XXIème siècle a vu un retour d’engouement pour les cabinets de curiosités qui ont modelé les imaginaires du XIXème siècle, ossuaire-modernepréparant la révolution surréaliste. Dans un esprit proche, en s’intéressant à un support oublié et délaissé depuis longtemps en occident, l’exposition ossuaire moderne prend le postulat de faire revivre les symboles d’éternité que constituent les os via l’encre d’une vingtaine de dessinateurs en guise sérum d’immortalité …

En s’appropriant ce support primitif et peu anodin (mais à la teinte étonnamment proche de celle du papier canson !), les artistes réinterprètent ses formes dans de nouvelles perspectives originales, pour un support qui historiquement ne l’est pas tant que ça ; Les os ont en effet marqué diverses formes artistiques depuis des temps immémoriaux : art préhistorique, vanités, reliquaires médiévaux, danses macabres, arts premiers, art brut… mais à l’inverse, notre époque a plus vu l’expression plastique post-moderne s’intéresser à des objets symboles de modernité comme les designer toys ou les planches de skate souvent propices à des customisations colorées ; Tel n’est pas le postulat de cet ossuaire moderne, puisque cette exposition se veut donc avant tout une réminiscence de champs intemporels de l’imaginaire populaire .

Pour compléter cette collection d’os illustrés ou sculptés, l’exposition présentera aussi des travaux plastiques sur le même thème, mais sur des supports papiers plus « classiques » : dessins, gravures, collages, photographies…

Plus d’une vingtaine d’artistes ! dont René Apallec

Vernissage Samedi 5 avril à 19H30 à Bouzille de Luxe 13 rue de la Colombette

Le Colibri n'a pas peur d'affronter le Cervidé de la Mort

Le Colibri n’a pas peur d’affronter le Cervidé de la Mort